Patrick Dupond  
   
     
 

 

Extrait du "Lac du Cygne" avec Marie-Claude Pietragalla

 

Doué d'une sensibilité et d'une expressivité extraordinaires, Patrick Dupond est devenu l'un des plus célèbres danseurs étoiles français. Applaudi sur les scènes du monde entier, adoré du public, il a créé nombre des grands rôles du répertoire de ballet.
Patrick Dupond est né le 14 mars 1959 à Paris. Élève de Bozzoni, formé à l'École de danse de l'Opéra Garnier, le jeune et brillant danseur s'imposa bientôt dans le monde de la danse. En 1972, Dupond créa la version de Daphnis et Chloé sur une chorégraphie de John Neumeier. Puis, il fit la création de Roméo et Juliette de John Cranko et triompha dans Ivan le Terrible ainsi que dans le Boléro. Ses ressources extraordinaires lui permirent ensuite de danser sur les scènes du monde entier. Après avoir été engagé comme quadrille en 1975, il remporta en 1976 la médaille d'or au concours international de Varna. La même année, il fut nommé premier danseur à l'Opéra de Paris. En 1979, Neumeier le choisit pour incarner Nijinski dans Vaslav, à Hambourg, rôle qu'il reprit l'année suivante à l'Opéra Garnier. 1980 fut l'année de sa consécration : à vingt ans, Patrick Dupond devint le plus jeune danseur étoile de l'Opéra de Paris. Cette même année, sur la scène du Palais Garnier, aux côtés de Peter Schaufuss et de Dominique Khalfouni, il fit la création du Fantôme de l'Opéra sur une chorégraphie de Roland Petit. En 1985, il interpréta Le Chat botté. Directeur artistique du Ballet de Nancy
de 1988 à 1990, Dupond fut ensuite nommé directeur de la danse à l'Opéra de Paris pendant cinq ans. Il continua alors la politique de son prédécesseur, Rudolf Noureev, en faisant appel à des chorégraphes néoclassiques comme Neumeier ou à des contemporains comme Daniel Larrieu. En 1993, Dupond interpréta Retours sur scène, créé spécialement par Odile Duboc
pour les danseurs de l'Opéra. Aujourd'hui, il poursuit avec succès sa carrière de danseur étoile. Cette année, le 24 mai, à l'Opéra Bastille, il participa à la reprise de la IX' Symphonie de Beethoven sur une chorégraphie de Maurice Béjart, avant d'être applaudi au mois de juillet, à New York, pour sa création magistrale d'une variation de La Bayadère : L'Idole Dorée.
 

 

Retour

 

Home | Cocteau et Petit | Angelin Preljocaj | Pietragalla | Fred Astaire | Mikhaïl Barychnikov | Isadora Duncan | Patrick Dupond | Margot Fonteyn | Martha graham | Vaslav Nijinski | Rudolf Noureev | Anna Pavlova

 

♫ Tchaïkovski (Piotr Ilitch) : Lac des cygnes (valse)