Europe   

 

 
 

 

 

 


 Europe

Sebastiano Ricci - L'enlèvement d Europe - 1720 189 x 274 cm

Agénor, fils de l’océanide Libye par Poséidon et frère jumeau de Bélos, quitta l'Égypte Carracci Antonio; The Rape of Europa 1605pour se fixer sur la terre de Canaan, où il épousa Téléphassa, appelée aussi Argiope, qui lui donna Cadmos, Phoenix, Cilix, Thasos, Phinée et une fille, Europe.
Europe, vierge aux larges regards, était une jeune Syrienne dont la beauté s'accompagnait d'un teint si éclatant, qu'on la soupçonnait d'avoir dérobé le fard dont se servait l'épouse même de Zeus. Dès son lever, elle appelait ses compagnes. Bien vite, elles apparaissaient; et, portant chacune une corbeille, elles se rendaient la où les attendaient le murmure des flots et le charme des roses. Or, un jour qu'elles se trouvaient, suivant leur habitude, près du rivage de la mer, occupées dans les prés à cueillir des fleurs et à tresser des couronnes, Zeus aperçut Europe. Zeus, s'étant épris d'Europe, envoya Hermès pour mener le troupeau d'Agénor jusqu'au rivage de Tyr, ou elle et ses compagnes avaient coutume de se promener. Il se joignit lui-même au troupeau ayant pris la forme d'un taureau blanc avec de grands fanons et de petites cornes pareilles à des bourgeons et séparées par une bande noire. Europe fut frappéeFélix Vallotton - 1908 par sa beauté et, trouvant qu'il était doux comme un agneau, elle surmonta sa frayeur et se mit à jouer avec lui ; elle lui mit des fleurs dans la bouche et suspendit des guirlandes à ses cornes ; à la fin elle grimpa sur ses épaules et il descendit tout doucement jusqu'à la mer. Brusquement il entra dans l'eau et se mit à nager tandis qu'elle, la tête tournée vers la terre ferme, était prise de panique à la vue du rivage qui s'éloignait ; d'une main elle était agrippée à sa corne droite, et de l'autre elle retenait encore un panier de fleurs.
Zeus toucha terre non loin de Gortyne, en Crète ; là il devint un aigle et viola Europe dans un bois de saules, auprès d'une source ; ou, selon certains, sous un platane. Elle lui donna trois fils : Minos, RhadFERRETTI, Giovanni Domenico - L'enlèvement d'Europe -  1720-40 - 205 x 146 cmamante et Sarpédon.
Agénor envoya ses fils à la recherche de leur sœur en leur interdisant de revenir sans elle. Ils prirent la mer aussitôt, mais n'ayant pas la moindre idée de l'endroit où était allé le taureau, chacun d'eux s'engagea dans une direction différente. Phoenix se dirigea vers l'ouest, s'en fut au-delà de la Libye, vers ce qui est devenu Carthage, et la il donna son nom aux Puniques ; mais, à la mort d'Agénor, il revint à Canaan, qui s'appelle depuis lors Phénicie en son honneur, et laFrancesco Albani - L'enlèvement d'Europe - 1640-5170x224 cm il devint le père d'Adonis par Alphésibée. Cilix se rendit au pays des Hypachéens, qui prit son nom, la Cilicie, et Phinée, à Thynie, une péninsule séparant la mer de Marmara de la mer Noire, ou par la suite les Harpyes le tourmentèrent cruellement. Thasos et ses compagnons se rendirent d'abord à Olympie où ils dédièrent une statue de bronze à Héraclès Tyrien, tenant une massue et un arc, haute de dix aunes, puis ils se remirent en route, colonisèrent l'île de Thasos et en exploitèrent les riches mines d'or. Tout cela se passait cinq générations avant qu'Héraclès, fils d'Amphitryon, naquit en Grèce.
Cadmos s'embarqua avec TFrançois Boucher - L'enlèvement d'Europe - 1732-4  - 231 x 274 cméléphassa pour Rhodes, ou il dédia un chaudron d'airain à Héra de Lindos et érigea le temple de Poséidon ; il y laissa, après son départ, une communauté de prêtres pour le servir. Après cela, ils abordèrent à Théra et y bâtirent un temple semblable. Finalement ils atteignirent le pays des Edoniens de Thrace qui les reçurent de façon très hospitalière. Là Téléphassa mourut subitement et, après ses funérailles, Cadmos et ses compagnons se rendirent à pied à l'oracle de Delphes. Lorsqu'il demanda où se trouvait Europe, la Pythie lui conseilla de renoncer à la chercher mais plutôt de suivre une vache et de fonder une cité en chacun des endroits ou elle se laisserait tomber.
Ayant pris la route qui mène de Delphes en Phocide, Cadmos rencoGuido reni - jupitère et Europe 1631-4 1575 x 1153 mm.ntra des bergers au service du roi Pélagon qui lui vendirent une vache marquée d'une pleine lune blanche sur chaque flanc. II mena la bête vers l'est, traversa la Béotie, sans la laisser se reposer, jusqu'a ce qu'enfin elle s'abattit, épuisée, sur l'emplacement actuel de la ville de Thèbes, et là Cadmos érigea une statue d'Athéna, à laquelle il donna son nom phénicien : Onga.
Cadmos déclara à ses compagnons que la vache devait être sacrifice à Athéna sans tarder ; il les envoya chercher de l'eau lustrale a la Source d'Ares, appelee aujourd'hui source de Castalie, mais il ignorait qu'elle était gardée par un dragon. Ce dragon tua la plupart des hommes de Cadmos qui se vengea en lui écrasant la tête sous un rocher. Il n'avait pas plus tôt offert le sacrifice à Athéna que celle-ci lui apparut le remercia pour ce qu'il avait fait et lui donna l'ordre de semer en terre les dents du dragon. Dès qu'il lui eut obéi, des Spartoi ou Hommes Semés se levèrent du sol en faisant cliqueter leuGustave Moreau - l'enlevemnt d Europe 1869rs armes. Cadmos lança une pierre au milieu d'eux. Une querelle s'ensuivit car ils s'accusaient réciproquement et, bientôt, ils en vinrent aux mains si furieusement qu'a la fin cinq d'entre eux seulement survécurent : Échion, Oudaeos, Chthonios, Hypérénor et Péloros, qui d'un commun accord offrirent leurs services a Cadmos. Cependant, Arès réclamait une vengeance pour le meurtre du dragon et Cadmos fut condamné, par un tribunal des dieux, à devenir son esclave pendant une Grande Année.
 

Cadmos et Harmonie


Après que Cadmos eut travaillé comme esclave durant huit ans au service d'Arès pour expier le meurtre du dragon de Castalie, Athéna lui donna la Béotie. Aide de ses hommes armés, il construisit la citadJacob Jordaens- The Rape of Europe- Oil on canvas, 172-1 x 190 cmelle thébaïne appelée Cadmée, en son honneur, et, après avoir été initié aux mystères que Zeus avait enseignés à Iasion, il épousa Harmonie, la fille d'Aphrodite et d'Arès ; selon certains, Athéna la lui donna en mariage lors de son voyage à Samothrace.
Ce fut le premier mariage auquel prenaient part les dieux de l'Olympe. On avait installe pour eux douze trônes d'or dans la maison de Cadmos qui se trouvait sur l'emplacement de l'actuelle place du marche à Thèbes ; chacun d'eux apporta un cadeau. Aphrodite donna en présent à Harmonie le célèbre collier d'or, œuvre d'Héphaïstos — que Zeus avait autrefois offert a Europe, sœur de Cadmos, lorsqu'il était épris d'elle — et qui conférait une beauté irrésistible à celle qui le portait. Athéna lui fit don d'une robe tissée d'or qui donnait une démarche divine et aussi une paire de flûtes. Hermès offrit une lyre. Le cadeau de Cadmos a Harmonie fut aussi une robe magnifique ; Électre, mère d'Iasion, lui enseigna les rites de la Grande Déesse et Déméter lui assura une belle récolte d'orge en s'unissant avec Iasion durant la cérémonie dans un champ trois fois laboure. Les Thébains montrent encore aujourd'hui le lieu ou les Muses jouaient de la flûte en Paolo Veronese - enlèvement d'Europe - 1580 - 240x203 cmchantant, ce jour-la, et ou Apollon fit de la musique sur sa lyre.
Dans ses vieux jours, et pour plaire à Arès, qui ne lui avait pas tout à fait pardonné d'avoir tué le dragon, Cadmos abandonna le trône de Thèbes en faveur de son petit-fils Penthée, que sa fille Agave avait eu d'Echion, l'Homme Sémé, et il vécut paisiblement dans la ville. Mais lorsque Penthée fut tué par sa mère, Dionysos prédit que Cadmos et Harmonie, arrivant dansun char tramé par des génisses, régneraient sur des hordes barbares. Ces barbares, avait-il dit, mettraient a sac de nombreuses villes grecques et enfin pilleraient un temple d'Apollon, après quoi ils subiraient un juste châtiment ; mais Arès viendrait à l'aide de Cadmos et Harmonie en les changeant en serpents, et ils vivraient heureux pour toujours dans l'île des Bienheureux.
 

Hubert-Noel Louis - Europe et le torreau 1872

Michel Basbous : L'enlèvement d'Europe 440x160x60

 

 Retour

Home | La Création | Zeus | Les Enfers | Héraclès Bio | Héraclès (travaux) | Les Muses | Europe

 

Johannes Brahms : Danses Hongroises Nº 1